Chacun sera un jour confronté à une question relative au droit de la famille.

Qu’il s’agisse d’un événement heureux, comme une adoption, ou, la plupart du temps, d’un événement plus douloureux, franchir la porte d’un Cabinet d’Avocat vous permettra d’apporter des réponses personnalisées à vos questions.

Maître LICHON vous conseillera et vous accompagnera dans l’ensemble de vos démarches.

Toutes les procédures ne sont pas conflictuelles.

Néanmoins, même en cas d’accord, Maître LICHON vous conseille d’obtenir une décision de justice.

A défaut, aucune réglementation ne pourra être imposée. 

Les médiations se multipliant, une démarche amiable pourra être envisagée afin de parvenir à un accord.

Vous prémunir en vous assurant les conseils d’un Avocat vous permettra également de défendre au mieux vos intérêts. 

Ainsi, qu’il s’agisse d’une séparation, de la rupture d’un PACS ou d’un divorce, Maître LICHON vous accompagnera dans les différents stades de la procédure. 

Les questions et décisions à prendre sont multiples et variées : logement familial, dettes, partage des biens, modalités d’exercice de l’autorité parentale pour vos enfants (autorité parentale, lieu de résidence, droit de visite et d’hébergement, pension alimentaire)

 En cas d’urgence ou de danger, des procédures spécifiques existent.

Maître LICHON vous conseille et vous assiste également an matière de filiation, d’adoption, de changement de nom, de succession et de partage.

Schéma d’une procédure hors divorce (séparation, mesures après divorce)

Maître LICHON reçoit la décision et vous convoque pour envisager ensemble les conséquences de celles-ci.

Un Appel est possible dans un délai de 15 jours ou d’un mois selon la nature de la décision.

Schéma d’une procédure de divorce (hors consentement mutuel)

Maître LICHON reçoit la décision et vous convoque pour envisager ensemble les conséquences de celle-ci.

Schéma d’un divorce par consentement mutuel

La Loi du 18 Novembre 2016 modifie le divorce par consentement mutuel. Chacun des époux doit avoir son propre Avocat mais il n’y a plus de passage devant le Juge.

Attention, le divorce par consentement mutuel sans passage devant le Juge n’est pas possible :

  • En cas de séparation de corps
  • Si l’un des deux époux est placé sous un régime de protection
  • Si un enfant mineur souhaite être entendu.

Les époux doivent être d’accord sur le principe du divorce et ses conséquences (liquidation du régime matrimonial, modalités d’exercice de l’autorité parentale, prestation compensatoire …).

Une convention de divorce sera établie. Il s’agit d’un acte sous signature privée contresigné par Avocats, et déposé au rang des minutes d’un notaire.